Services Communaux - mairie-chateaufort78.fr

Aller au contenu

Services Communaux

Horaires D'ouverture

Lundi     :  de 13h30 à 17h
Mardi     :  de 10h à 12h et de 13h30 à 17h  
Mercredi : de 10h à 12h et de 13h30 à 17h
Jeudi      : de 13h30 à 18h
Vendredi : de 10h à 12h et de 13h30 à 17h
Samedi   : de 10h à 12h

Mairie de Chateaufort
19,Place SaintChristophe,78117Châteaufort
01.39.56.76.76 - Fax : 01.39.56.29.71
Le service de l'urbanisme est ouvert au public uniquement sur rendez-vous les : mercredis de 10h à 12h et de 13h30 à 17h et les vendredis de 13h30 à 17h
Secrétariat Général
Mme  DEGERY Julie
Tél. : 01.39.56.76.74


Finances-Affaires-sociales-facturation:
Mlle  NIQUELETTO Sofia
  Tél. : 01.39.56.76.73
Marchés Publics - Urbanisme permis de construire:
Melle PELLENNEC Jessica
Tél. : 01.39.56.76.79
Affaires Scolaires
Mme. CHARTIER Jenny
  Tél.: 01.39.56.76.70
Etat Civil-Cimetière-Elections- Personnel :
Mme. HAMON Sylvie
                   aff.generales@mairie-chateaufort78.fr
Tél.: 01.39.56.76.72
Accueil-réservation de salles-assurances :
M ; DUBROEUCQ François
Tél. : 01.39.56.76.76
Contacter la mairie






Services Techniques :
M. CHANEAC Pierre
Tél.: 01.39.56.58.57
Port.: 06.67.68.22.30

Un Peu d'Histoire
La Mairie, jusqu'en 1867, était située dans un immeuble de location, ainsi que l'unique salle de classe, où près de 80 enfants s'instruisirent dans 50 m². Les élus choisirent alors un emplacement « visible tant de Châteaufort que de la Trinité » pour bâtir ce qui est aujourd'hui l'école primaire. À cette époque, la Trinité était encore un village à part, avec son église, son cimetière, son spacieux presbytère et son école.
L'enseignement s'installa difficilement. C'est en 1630 que l'apprentissage de la lecture fut autorisé, dispensé par Antoine Vincent, prêtre curé de Châteaufort et par délégation. De tous temps, le village compta nombre d'illettrés, conséquence de l'immigration massive de bretons et de normands prêts à tout pour faire travailler leurs enfants au lieu de les instruire.
La première classe mixte en mairie fut scindée entre les deux sexes : 45 garçons s'entassaient dans un petit local tandis que la concurrence religieuse ne laissa que 12 filles à l'école laïque. Ce fut l'époque de la classe unique allant du préparatoire au certificat d'études primaires. Le préau, fermé en 1894, servit de cantine de novembre à janvier tant les trajets étaient pénibles. Les trois premières années, on servit plus de 4 000 repas, financés par la Caisse des Écoles qui, à partir de 1895, délivra gratuitement vêtements, chaussures, livres et denrées aux plus modestes. Cette époque vit apparaître, pendant l'hiver, le « cours du soir pour adultes », où 30 élèves vinrent apprendre et où 3 d'entre eux y apprirent à lire et à écrire. Toujours en hiver, des conférences avec projections attirèrent des gens d'ici et d'alentour, tant le travail était ralenti par le froid, et les gens curieux d'en savoir davantage.
Retourner au contenu